Restauration d’une Vespa Acma GL de 1957: L’achat

Cette histoire commence un vendredi lorsque j’aperçois une annonce qui me semble intéressante. La Vespa est en bonne état d’origine, le prix est correct mais quelques détails sur les photos de l’annonce ne collent pas avec une Vespa Acma de série. En cherchant sur le net je me rends compte qu’il s’agit d’un Acma GL (Grand Luxe) une Vespa d’une cylindrée de 150 cm3 produit de 1956 à 1958 à 14000 exemplaires. Je saute sur le téléphone pour mettre une option sur cette belle bête. Le propriétaire n’y connait rien en Vespa mais il est surpris par l’intérêt et le nombre de coup de fil qu’il a déjà reçu. Il ne veut pas me la réserver, il me fait comprendre que les premiers sur les lieux seront les premiers servis. Soit, je conviens d’un RDV le lendemain à 9h00 pour être le premier. Le problème c’est que la Vespa se trouve près de Grenoble et qu’il me faudra 5 heures de route pour être sur place un rapide calcul (mental) me permet de prendre conscience qu’il va falloir me lever tôt, très tôt. Après quelques heures de sommeil et 5 longues heures de route me voilà face à cette GL qui n’a pas roulé depuis longtemps mais qui est complète hormis la roue de secours. C’est une première main avec ses papiers d’origine, les chromes sont dans un état correct, le réservoir est propre mais le moteur est bloqué. Je tente une négociation mais toutes mes tentatives échouent. Le vendeur est un agent immobilier qui vit et subit la crise (nous sommes en 2009) je suppose que ça fait un petit moment qu’un de ses biens part aussi vite et je crois qu’il prend son pied ! Bon, vu la rareté de la machine et son état, le marché est rapidement conclu.

Cliquer ici pour lire la suite