Sortie « sanglier » et baptême Gordia

C’est sous un ciel menaçant et une dizaine de degrés ce dimanche 19 mai 2013 que se sont retrouvés une trentaine de vespistes courageux chez Maxime Brand à Ergersheim.

Petit déjeuner, puis objectif « cascade du Nideck ». 9 h 30 : dernières vérifications : les kways, ponchos et autres vêtements de pluie sont bien présents (à part les miens !).  Départ. Les moteurs des scooters ronronnent, enfument et le Gordia lustré et pomponné est fin prêt pour sa première sortie officielle.

Les deux roues s’élancent, suivis aussitôt par la Fiat 500 de William et la 404 décapotable de Maurice, ainsi que par le Gordia qui fait office de « Service course » avec à son bord un scooter de rechange.

Les premières gouttes ne se sont pas fait attendre, mais c’est peu après le Nideck, au moment de la halte « apéro » que nous avons eu droit à une magnifique averse qui nous a accompagnés jusqu’au retour à Ergersheim.

Lors de notre arrivée, petit speech de la part de Christophe, apéritif, sanglier à la broche, fromage, dessert et café ont ravi les papilles des quelque 150 convives présents dont un grand nombre a préféré rejoindre la troupe en voiture.

Puis ambiance « années 50 » grâce à notre DJ préféré  « Domes » qui a su rapidement réchauffer l’atmosphère. Au programme : rocks, twists… bonne humeur et démonstration de claquettes.

Aux environs de 17 heures, une quarantaine de personnes se sont engouffrées dans le Gordia, qui a rejoint cahin-caha, à travers les vignes, accompagné de quelques membres du club en scooter, une petite chapelle située à Ergersheim. Sur place, ambiance à la fête et baptême du Gordia en sablant le Crémant.

En bref, encore une belle journée malgré ce temps froid et détestable. Merci à tous ceux qui ont œuvré à sa réussite : Marylène, Franzel et toute la famille Brand pour leur accueil, leur disponibilité et leur gentillesse, l’équipe des cuisiniers, Dany pour les dessserts, Domes pour l’ambiance et tous ceux qui ont donné un coup de main.

Enfin, merci également au Gordia qui nous a abrités au Nideck durant l’averse mais qui a aussi montré son « ras le bol » face à la pluie en perdant un essuie-glace en cours de route. Autrement, aucun incident technique à déplorer. FW.