Campeggio, Gordia e buon umore 2015

« Vous êtes tous des magiciens ». C’est sur ces paroles de Christophe, le Président du club, qu’a pris fin le fabuleux week-end organisé les 13 et 14 juin 2015 à Turckheim dans le Haut-Rhin.

Tout a débuté par une simple idée lancée en l’air « et si nous partions en camping avec le Gordia ? ». Devant l’enthousiasme général le week-end fut préparé minutieusement par Joël et Christophe et c’est ainsi qu’une quarantaine de membres se sont rendus chez Maurice à 8 h le samedi 13 au matin pour le top départ. Les petits pains de taille XXL présentés en guise de petit déjeuner annoncent à eux seuls un week-end démesuré.

Carte à la main, nos chefs de file dans leur belle Vespa 400 bleue, Sépy et Arthur, nous guident vers Turckheim. Un petit crochet a bien été tenté en direction du Mont Sainte Odile et cela vaudra un gage à Arthur (petite chanson au repas). Ce demi-tour a permis à Joël de nous montrer une fois de plus qu’il ne forme qu’un avec le Gordia. Sylvie sa copilote et lui ont dirigé la bête avec délicatesse, mais non sans appréhension car rouler sans freins relève d’une grande maîtrise !

Après 2h30 de route petite halte au Domaine Mullenbach à Niedermorschwihr pour une dégustation de vin blanc / bretzels. Puis, nous reprenons la route pour nous restaurer à la « Pignata », pizzeria de Colmar où nous a rejoint le vespa club de la ville. Les deux clubs réunis continuent la traversée Haut-rhinoise pour revenir enfin sur Turckheim et se rendre à « La Cave de Turckheim » où un accueil des plus chaleureux nous a été réservé. Benoît, adjoint au maire, nous a raconté avec beaucoup d’aisance l’histoire des vins que nous avons dégustés, accompagnés de Kougelhopf. Après cette halte, direction le campement. Jean-François, dit « Kuku » nous a déniché un emplacement de rêve dans un immense pré. Dès lors nous installons nos tentes, déplions le Gordia et dressons les tables sous l’œil attentif de Joël, Franz et sa femme qui nous ont concocté un véritable menu (bœuf bourguignon, munster arrosé flambé…). La soirée s’est poursuivie version discothèque !

Au matin, surprise au moment du départ : la sortie du pré se trouve bloquée par le Rallye des 3 épis. Après négociations auprès des organisateurs nous paradons fièrement croisant ces merveilleux bolides.

Puis direction Itterswiller pour une ultime halte au « Panier d’Augustine ».

Animés par une même passion, les vespistes présents, âgés de 16 à 75 ans, ont gardé le sourire et la bonne humeur tout au long du week-end. On ne peut donc que remercier tous ceux qui se sont investis dans la préparation de cette longue sortie. Leur implication en a fait une réelle réussite. Et pour conclure un dernier petit mot du Président : « Le Gordia est une vraie machine de guerre qui se déplie par magie quand il se pose quelque-part et qui ne nous apporte que du bonheur en nous fédérant ». – Virginie –